Gourmandise, cuisine, pâtisserie, régime, restriction, maigreur, torpeur… hhhaaa fuyons!!!!

Comme j’aime à le dire, ma grossesse a duré deux ans… ne fuyez pas, je ne suis pas une éléphante dont la gestation a duré 24 mois .non, ..j’ai juste eu deux belles grossesses successives et surtout VOLONTAIRES (elle est barge vont se dire certains) et oui, vous avez raison, ce n’est pas une partie de plaisir tous les jours. surtout quand ce sont deux garçons débordant chacun à leur manière d’énergie !!!!!!

Bref, ces belles parenthèses ont eu raison de moi, mon corps, ma volonté, ma gourmandise tant et si bien que deux enfants et trois ans plus tard, me voilà surchargé de poids et de souvenirs sucrés dans mon fessier! Ma volonté ne suffisant pas j’ai décidé de consulter un nutritionniste. Je vous avoue que quand je suis sortie de mon rendez-vous j’étais très mitigée..

Ok, je vais perdre du poids, ok je vais être heureuse de retrouver mon corps (ceci fera l’objet d’un autre post plus tard) mais à quel prix? me priver, ne rien pouvoir manger, vais-je réussir à cuisiner des bons plats savoureux avec ça?? (je parle d’elle, de la liste. Vous savez, liste des aliments autorisés et interdits. Elle quoi!! la méchante liste).

Finalement, on pèse le pour et le contre et la question essentielle est: suis-je heureuse comme ça, je veux dire dans mon corps, me convient-il?

Il faut comprendre et remettre les choses à leurs places, pour moi cuisiner, manger, déguster, savourer, pâtisser ne se fait pas sans ma liste des ingrédients indispensables à savoir, beurre, sucre, chocolat, caramel au beurre salé, fromage, saucisson, boissons interdites aux mineurs (à consommer avec modération hein!), crème fraîche et liquide, j’en passe et des meilleurs; donc je ressors de mon rdv et là je regarde, la regarde elle, non je la fusille du regard.

Objectif: environ 9 kg à perdre et ce.. en mangeant, poisson, protéine animale dite « non grasse », laitage et seulement que quelques légumes, le tout bien sûr avec seulement …2 c.c d’huile d’olive/colza par repas. Plus de pâtisseries, plus de douceurs, PLUS DE BEURRE????.. Vais-je survivre??

Et c’est là que ce post prend toute son sens, chèr(e)s ami(e)s, pour l’avoir fait, je vous assure que l’on peut se régaler au quotidien sans beurre!!

Une évidence pour vous? une découverte pour moi..

Je vais donc essayer de vous faire apprécier une partie de ma cuisine légère ET équilibrée. Ne vous trompez pas, je ne suis pas une donneuse de leçons et je n’ai pas la prétention de dire que manger de telle ou telle manière est meilleure, je souhaite juste dire et partager avec les personnes qui sont dans ma situation qu’il est possible de se faire plaisir en cuisinant différemment et ce, seulement avec une courgette, des tomates et de l’aubergine!

Vous trouverez peut être des recettes qui vous conviendront et ça c’est que je souhaite !

Je vais finir sur cette phrase que le nutritionniste a écrite sur LA feuille  » ne dites pas que vous faites un régime, cela n’en est pas un »

Et finalement pour ma part c’est vrai.. La définition du régime n’est-ce pas se limiter, se restreindre, s’astreindre, se contraindre?

Pour moi oui c’est ça un régime, l’interdiction d’accéder à certaines choses en l’occurrence ici, des aliments (trop gras, trop salés, trop sucrés?)

Aujourd’hui je sais que cuisiner et savourer n’est pas nécessairement synonyme de beurre, de crème et de foie gras (je l’avais oublié celui là dans ma liste des meilleurs choses sur Terre). même s’il est indéniable qu’une autre partie de ma cuisine est aussi riche de tous ces ingrédients qui sont sur ma liste à moi.

Je vais donc essayer d’alterner mes recettes et pourquoi pas, apporter des alternatives gustatives aux ingrédients habituels (je pense notamment au lactose, gluten, sucre blanc…)

A très bientôt

Anna

Je vous en prie, laissez un commentaire